réussite du stage étranger

Réussite du stage 4 réflexes affectant votre bien-être à l’étranger

jessow Destinations, Etudiants, Partir, Témoignages Leave a Comment

réussite du stage à l’étrangerzone-de-confort-en-sortir-pour-apprendre-et-trouver-sa-voie

En arrivant dans un pays étranger, souvent, nous adoptons automatiquement un certain état d’esprit face au changement que nous sommes en train de subir. Généralement, il n’est pas le meilleur pour nous sentir « comme chez-nous ». Et ce, que ce soit au bureau ou dans la vie privée, au quotidien. Evidemment, les éléments extérieurs, l’environnement, les gens, etc, sont différents de ce que nous connaissons.

Pas simple de rester positif devant toutes ces différences qui s’imposent à nous d’un coup, et que nous devons assimiler !

En effet, la plupart des expatriés (j’en fais partie) adopte des comportements, un système de pensée, toutes sortes de réactions au changement, qui sont une autodéfense face à une vie toute nouvelle. C’est humain et donc normal ! Sauf que, à force de nourrir ces réactions, même inconsciemment, elles deviennent des automatismes qui nous empêchent d’être bien, là où nous vivons. Ils sont, de ce fait, particulièrement pernicieux et retardent, voire bloquent, si on ne les supprime pas, notre épanouissement sur place.

Pour vous éviter de devenir aigri(e), voire – à l’extrême limite – de décider de rentrer précipitamment, je vous livre quatre de ces réactions communes aux expatriés que j’ai pu observer et qui m’ont habitées aussi à un moment donné :

    • Comparer avec son pays d’origine : cela n’aide pas à se sentir mieux, au contraire ! Plus on trouve à comparer, plus cela nous rappelle notre zone de confort (avec tous les éléments connus). Essayez donc de trouver, dans le pays où vous vivez maintenant, ce qui peut remplacer ce qui vous plaisait tant, ailleurs.
    • Tenter de reproduire exactement ce qu’on faisait avant d’être dans ce pays : cela découle du point précédent. « Je me sentais bien là-bas, j’ai fait cela, donc je vais agir exactement de la même façon ici et j’aurais les mêmes résultats. » Et bien non ! Ça ne marche pas comme ça ! Tout simplement parce-que vous êtes ici et non là-bas : ce qui change tout. Alors, prêt à changer et à innover ?!
    • Juger les locaux, le fonctionnement du pays, etc : cela renforce l’esprit de comparaison dans le sens négatif, en plus ! Alors si, à un moment donné, vous avez envie de hurler « quel imbécile ! », ou « quelle bande d’incompétents ! », refoulez cette pensée et tournez-la de manière positive. C’est possible, je l’ai fait (pourtant, moi, je partais de loin). Rappelez-vous toujours que c’est vous l’étranger, ici !
  • Se renfermer dans sa prison dorée : c’est tentant, je l’admets. Et, vous le savez, par rapport à la population locale, nous avons beaucoup de confort à être expatrié(e). Et parfois, nous nous complaisons trop dedans. Nous nous coupons, toujours inconsciemment bien sûr, du monde qui nous entoure réellement. Cercle vicieux : plus on se sent bien dans son appartement, ou sa maison, plus on aime s’y isoler. Et, plus on reste chez soi, plus, ensuite, on évite de mettre le pied dehors, par paresse ou crainte nourrie de cet isolement et donc de « l’ignorance » de ce qui se passe dehors. Et c’est prouvé scientifiquement, l’Homme (la Femme non plus, hein !) n’est pas fait pour rester seul ! Forcez-vous plutôt à sortir de chez vous, à rencontrer les autres, à parler aux locaux que vous croisez dans la rue par exemple. Pour ceux qui travaillent, attardez-vous un peu à parler de vous à vos collègues, ils vous parleront d’eux en retour. Rien à voir avec le travail, mais cela vous ouvrira l’esprit et vous comprendrez certainement beaucoup de choses.

Maintenant, dès que vous sentirez monter en vous une de ces quatre réactions, au moins, vous pourrez la couper net. Vous y gagnerez sur tous les plans de votre vie à l’étranger. Allez, adoptez cet état d’esprit de champion et soyez un(e) expatrié(e) épanoui(e) !

Article rédigé par Mélanie

www.expat2work.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *